J’ai testé : le programme minceur Body Slim de Lierac

Tout le monde le sait, le complexe presque numéro un chez les filles l’été, c’est la cellulite. Chaque année, c’est toujours la même chose. On se plaint de voir ces capitons persistants sur la peau qui laisse des marques et on cherche les solutions miracles pour les effacer en un coup de baguette magique. Sauf qu’on en trouve pas vraiment, et que les faire disparaître s’avère être un véritable casse-tête. Depuis quelques semaines déjà, je teste le programme minceur Body Slim de la marque de soins dermo-cosmétiques à base de plantes, Lierac. J’avoue que j’étais sceptique. J’ai écumé dans les pages de magazines tous les articles répertoriant les crèmes minceurs les plus efficaces, mais j’avais du mal à me projeter, et je me demandais surtout laquelle prendre. J’ai demandé à Elodie Bousquet, journaliste beauté chez L’Express Styles (où j’effectue mon stage en ce moment) et elle m’a parlé d’un produit s’appelant Percutaféine. C’est finalement Katya, digital manager chez Phyto et Lierac, qui m’a envoyé ces produits.

Le programme Body Slim se compose en réalité de 5 produits, j’ai donc testé pour ma part le sérum-gel et le concentré amincissant intensif nuit. Les promesses? Une cure minceur express, ciblée, pour des capitons lissés, visible dès 14 jours (si bien entendu on est régulière). Il faut dire qu’un produit minceur est efficace s’il contient avant tout de la caféine, ingrédient indispensable pour booster les cellules et éviter le stockage des graisses. Le sérum en contient 10%, ce qui est énorme, et le concentré 5%. Un premier bon point.

Programme minceur Lierac

Voici donc ma routine:

Après la douche, je commence avec le sérum-gel. Sur le packaging, on peut lire: Déclenche et booste le déstockage, réduit l’aspect de la cellulite tenace et amincit visiblement la silhouette. Ok, à première vue, on est bon. Pour faire couler le produit, on dévisse légèrement le bouchon pour obtenir la juste dose, et on masse les zones concernées en mouvement circulaire, matin et/ou soir. Pour ma part, j’ai choisi le soir. Plus simple pour ne pas oublier.

Mon avis: Le produit sent bon, c’est déjà ça quand on sait que ce qui est efficace sent parfois une drôle d’odeur. C’est frais, ça fait du bien. Sans mentir, dès les premières applications, je sens que ça travaille. Astuce: faire un gommage avant mais pas obligatoirement à chaque fois, pour ouvrir les pores et permettre au produit de pénétrer encore plus en profondeur. Evidemment, dans les premiers temps, il ne faut pas s’emballer. Ca ne va pas faire effet dès le lendemain. N’oubliez pas que les mouvements de palper-rouler (technique à effectuer soi-même pour bousculer encore plus les cellules endormies) doivent faire mal. En tout cas, ça me plaît, je me dis que je vais prendre plaisir à continuer.

Je termine ensuite avec le concentré amincissant intensif nuit. Sur son packaging à lui, il y a écrit: Combat l’aspect de la cellulite tenace pendant le sommeil, déstocke les graisses installées, limite le stockage. Avis aux gourmandes: si vous avez mangé un hamburger avant, reposez tout. L’efficacité d’un produit minceur passe avant tout, et on le sait, par une alimentation saine et équilibrée, et un peu de sport. Le combo des trois est efficace, mais ça ne l’est pas si vous vous imaginez que le produit va capter les graisses du burger comme par magie. Il en restera forcément. En forme de pompe, j’apprécie le fait une fois de plus de pouvoir doser le produit, sans gaspiller. L’odeur est agréable, on dirait une texture de lait nourrissant, ça se fond dans la peau en un rien de temps, bref parfait. Je réitère mes massages circulaires palper-rouler en insistant d’après leurs conseils sur les cuisses, hanches et fesses.

Oui mais c’est bien beau toutes ces promesses, mais est-ce que ça marche VRAIMENT?

Après plusieurs semaines d’utilisation, voici mon verdict.

Oui et non.

Oui, parce que ma vilaine petite cellulite au dessus des genoux accumulée après l’arrêt de ma salle de fitness -que je fréquentais trois fois par semaine pendant trois ans- a presque disparue. Mes muscles transformés en graisses s’étaient relâchés, laissant place à de la peau d’orange, et je peux dire qu’avec encore quelques jours je réussirai à la vaincre. Pareil sur les cuisses, devant et derrière, je remarque aussi une légère différence. Bon pour les fesses, y a encore du travail mais je mange sain et j’ai six étages sans ascenseur donc ça devrait aller.

Non, parce que c’est évident que tout n’est pas effacé. Mon avis reste plus positif que négatif, mais vous le savez, il faut du temps, de l’exercice, et une nourriture saine (oui, je me répète) pour que tout ça fonctionne. Et puis il ne faut jamais vraiment arrêter ces produits, sinon gare au retour de la cellulite, plus forte que jamais. C’est un budget, mais pour la saison estivale on peut y arriver, pas vrai?

Laura Cathelineau

Publicités